Équipe

Recto-verso_mois-multi-RGB_150x126

ÉQUIPE RECTO-VERSO

Mélanie Bédard
Direction générale et de la programmation
418.524.7553 poste # 1
melanie.bedard@mmrectoverso.org

Pierre-Olivier Fréchet-Martin
Direction de production et direction technique des salles
418.524.7553 poste # 3
po@mmrectoverso.org

Rachel Dubuc
Coordination administrative
418.524.7553 poste # 5
rachel.dubuc@mmrectoverso.org

Stéphane Caron
Soutien aux artistes et location des salles
418.524.7553 poste # 6
stephane.caron@mmrectoverso.org

Carolann Rancourt
Responsable des communications, de la promotion, du marketing et du membership
418.524.7553 poste # 2
communication@moismulti.org

Marion Mercier
Coordonnatrice générale
418.524.7553 poste # 2
coordination@moismulti.org

MOIS MULTI 

Marion Mercier
Coordination générale
418.524.7553 poste # 2
coordination@moismulti.org

Emile Beauchemin
Commissaire
418.524.7553 poste # 2
emile.beauchemin@mmrectoverso.org

Michel Plamondon
Programmateur invité, volet musique électronique
418.524.7553 poste # 2
michel.plamondon@mmrectoverso.org

MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

PRÉSIDENTE
Elizabeth Plourde Chargée d’enseignement au département de Théâtre et arts vivants de l’Université Laval
VICE-PRÉSIDENT
Guy Asselin Propriétaire, administrateur, directeur artistique et chargé de projets de CAMÉLÉON, une agence de marque 
SECRÉTAIRE
Thomas Langlois Artiste multi, poète slameur, codirecteur général et artistique du Collectif Dans Ta Tête et de JokerJoker
TRÉSORIÈRE
Carole Nadeau Artiste multidisciplinaire, professeure au département de Théâtre et arts vivants de l’Université Laval
ADMINISTRATRICE
Josianne Desloges Chroniqueuse arts visuels au journal Le Soleil, journaliste et rédactrice pour diverses publications et organismes culturels

Merci à tous nos partenaires, collaborateurs, techniciens et bénévoles pour leur précieux soutien.

BIOGRAPHIES DES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Elizabeth Plourde
Titulaire d’une maîtrise en littérature et arts de la scène et de l’écran de l’Université Laval et forte d’une scolarité de doctorat, Elizabeth Plourde ne s’est jamais éloignée de son alma mater où elle oeuvre à titre de chargée d’enseignement depuis 2001. Son apport au programme de théâtre et arts vivants est varié : elle y a notamment enseigné l’analyse dramaturgique et de la représentation, l’histoire du théâtre québécois (textes et spectacles), l’histoire et les théories des esthétiques théâtrales au XXe siècle, ainsi que les formes et écritures scéniques contemporaines. De 2015 à 2019, elle fut coordonnatrice scientifique du site Université Laval du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), poste dans le cadre duquel elle a été appelée à organiser de nombreux colloques, tables rondes, ateliers, lancement set séminaires. Auparavant, de 2012 à 2014, elle fut conseillère en développement culturel au Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches où elle a piloté les tables de concertation en théâtre, arts multidisciplinaires et arts médiatiques, mené des études sur les pratiques artistiques régionales et organisé des activités d’animation du milieu culturel de Québec. Entre 2009 et 2020, elle a signé les textes de certains programmes de spectacles à l’affiche au Théâtre du Trident, de même qu’au Carrefour international de théâtre de Québec, en plus d’assurer la préparation de cahiers pédagogiques pour le Théâtre de la Bordée et Entr’actes Productions artistiques. On lui doit par ailleurs plusieurs publications scientifiques et conférences autour des écritures scéniques québécoises contemporaines. Actuellement, en marge de ses activités pédagogiques au sein du programme de théâtre et arts vivants, elle est responsable du financement public pour le célèbre orchestre de musique baroque Les Violons du Roy. Sa vie professionnelle ne saurait la combler davantage.

Guy Asselin
Diplômé de l’Université Laval en administration et marketing (promotion 1990), Guy Asselin a été en début de carrière directeur des ventes et estimateur chez Imprimerie Inter-Ligne. En 1994, il fonde sa propre entreprise, Caméléon, Agence de Marque, une agence de communication globale située depuis 2007 au coeur du quartier Saint-Sauveur de Québec. Il y oeuvre encore aujourd’hui à titre de président fondateur. En 2012, il cofonde la startup DestiMundo, un réseau d’hébergement qui permet aux gens de partout dans le monde d’accueillir des voyageurs pour une nuitée, une activité, une soirée, un repas et ainsi les faire participer à l’économie locale. Grand sportif devant l’éternel, d’année en année, Guy se fait une joie de pédaler et de skier pour la bonne cause.

Thomas Langlois
Poète et créateur tant multidisciplinaire qu’indiscipliné, Thomas Langlois se consacre à l’écriture, à la mise en scène et à la performance, dans des créations hybrides et multidisciplinaires telles que Carnaval Carnivore (avec Frédéric Dufour, 2019), Autour du Rose enfer des animaux (collectif Dans Ta Tête, 2018), Imanipulaton (avec Louis-Robert Bouchard, 2018), …manquante (collectif des P’lis d’langue, 2018), Lapalissade (Dans Ta Tête, 2017), 1-800 Visage-s (Dans Ta Tête, 2016) et Panpan! (2015). Il se produit également depuis maintenant dix ans sur la scène poétique québécoise. Il a publié deux micro-recueil de textes à slamer, Faire mal, volume 1 (2015) et Faire mal, volume 1, chapitre 2 (2016), aux éditions Les croque-mots du Tremplin d’Actualisation de la Poésie (TAP). Il a remporté plusieurs distinctions dont le titre de Champion Slam de la Capitale (2011, 2015 et 2017), de Champion Slam du Québec (2017 et 2018) et de Vice-champion du monde à la Coupe mondiale de slam de Paris (2018). Membre cofondateur des collectifs Dans Ta Tête (DTT) et P’lis d’langue, il est aussi cofondateur et codirecteur général et artistique de JokerJoker, organisme de diffusion nomade de spectacles multidisciplinaires formé en 2015. Il est titulaire d’un baccalauréat en théâtre et d’une maîtrise en Littérature, arts de la scène et de l’écran à l’Université Laval et poursuit actuellement sa recherche-création au doctorat afin d’approfondir sa formation théâtrale.

Carole Nadeau
Carole Nadeau a conçu, écrit ou mis en scène une quinzaine de créations interdisciplinaires au sein de la compagnie de recherche Le Pont Bridge dont elle est fondatrice et directrice artistique. À la jonction des arts visuels, scéniques et numériques, elle questionne le perceptif et l’activité spectatorielle à travers l’interrelation entre les corps, l’espace, le texte, l’image et le son. En 2000, elle est lauréate du prix John-Hirsch du Conseil des Arts du Canada remis tous les deux ans à un metteur en scène prometteur qui fait preuve d’une vision artistique originale. Elle est aussi lauréate du Prix Mois Multi 2014 du festival Mois Multi à Québec qui « reconnaît la contribution artistique exceptionnelle d’un artiste du Québec aux arts multidisciplinaires et électroniques ». Ses productions ont été vues à l’international (Équateur, Mexique, Norvège, Tchécoslovaquie, France, Uruguay). Détentrice d’un doctorat dont le sujet scrute la fabrication d’un dispositif scénique axé sur l’hétérogénéité et la logique de la corporéité, elle a enseigné dans plusieurs universités québécoises (UQAM, Concordia, UQTR, Université de Sherbrooke, de Trois-Rivières et d’Abitibi-Témiscamingue). Elle est chercheuse au Laboratoire des nouvelles technologies de l’image, du son et de la scène (LANTISS) de l’Université Laval, membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) et responsable de l’axe recherche-création de la Société québécoise des études théâtrales (SQET). Depuis janvier 2019, elle est professeure adjointe au Département de littérature, théâtre et cinéma de l’Université Laval.

Josianne Desloges

Josianne Desloges a reçu une formation multidisciplinaire en théâtre, cinéma et en création littéraire à l’Université Laval et a été candidate à la maîtrise en Arts de la scène et de l’écran. Son mémoire, à jamais inachevé, porte sur l’imaginaire monstrueux dans la pièce Forêts de Wajdi Mouawad. Parallèlement à ses études, elle collabore à la section des arts au journal Impact Campus, où elle fait ses premières armes en journalisme et en critique. Elle écrit également des articles de fond et des analyses de spectacles pour les Cahiers de théâtre Jeu, une publication à laquelle elle collabore toujours aujourd’hui. Sa première place au concours Acte critique du théâtre Périscope lui permet d’assister au festival international de théâtre d’Avignon en 2008. Une expérience qui lui offre l’occasion d’écrire pour la première fois dans le quotidien Le Soleil et qui lui fait remporter le tout premier prix du Gala des Muses de l’Université Laval consacré au journalisme écrit. Elle travaille comme journaliste, tout en tout en collaborant à diverses publications culturelles comme Jeu, Continuité, Les cahiers du Théâtre français du Centre national des Arts. Depuis 2011, elle tient la chronique dédiée aux arts visuels dans le journal Le Soleil. À l’hiver 2015, elle réintègre son alma mater le temps d’une session pour enseigner le cours Analyse de la représentation du programme d’études théâtrales. Membre de longue date de l’Association québécoise des critiques de théâtre, elle participe à différents stages professionnels au Théâtre français du Centre national des Arts d’Ottawa (2009-2010), au Festival international de théâtre d’Istanbul (2016) et avec En piste, pendant le festival Montréal complètement cirque (2016).