CRÉER – PORTER – NAÎTRE

« Avec nos sentiments, nos défaillances cognitives, nos culpabilités, nous ne sommes pas à la hauteur de nos propres catastrophes, pas capables d’affronter – même de comprendre – la violence de nos structures. Nous sommes brisé·e·s, mentalement instables, au bord de l’extinction, surveillé·e·s, guidé·e·s dans nos comportements, essoufflé·e·s dans nos consciences, attaqué·e·s dans nos différences. Notre urgence c’est de dire, de devenir frontal, d’inscrire les mots directement dans les visages, d’essayer la médiation, de s’auto-éduquer ensemble à identifier l’urgence. »

Dio, Histoire d’une insurrection cybernétique, 2020.

  • Français

    La situation est épuisée ; nous avons passé les deux dernières années à tout réinventer. Absolument tout. Nos relations. Nos intimités. Nos créations. Malgré la récente vague et tous les bouleversements qui ont suivi, c’est avec un honneur ardent que je vous offre cette 23e programmation du Mois Multi mettant de l’avant – pour la première fois depuis trois ans – des installations. Je ne vous cacherai pas qu’elle aura été ardue à concevoir et à rendre possible. Cet automne et encore en ce début d’hiver j’ai manqué de mots pour dire et de gestes pour faire. J’ai traversé cette période, comme une anémie de sens, avec un « pourquoi » entravant continuellement la gorge. Mais une urgence tremblante dans la poitrine.

    Devant la prescription de se rétablir collectivement, devant le besoin de se réapprivoiser intimement, devant le constant rappel de notre grande capacité humaine à rebâtir, notre potentiel de renaissance, devant toutes les bonnes intentions derrière ces préfixes empreints d’optimisme et de courage, j’ai senti une urgence d’en venir à des verbes plus simples;

    CRÉER – PORTER – NAÎTRE

    Toute l’équipe du festival vous convie donc à vous rassembler autour de la base, à vous réchauffer autour de l’essence de mots et de gestes primaux. Pas de RE, pas de préfixe, pas d’actions chargées du sentiment d’un passé insurmontable, ahurissant, mais plutôt un état de présence qui laisse de côté la montagne d’épreuves et regarde intuitivement, de manière urgente, vers l’avant.

    Loin de moi l’idée d’oublier ce qui est derrière nous, ce qui s’est inscrit douloureusement dans nos têtes, nos corps et nos vies. Mais cette idée de RElance me semble parfois glissante, voire, dangereuse. Nous ne pouvons pas vraiment REfaire quoi que ce soit. Ce qui est fait est fait. La répétition, la pression, l’exigence derrière ces verbes peut devenir aliénante. Et nous avons tellement besoin de clémence et de douceur. Vous créateur.ice.s, vous publics.

    Créer, suffit.
    Porter, aussi.
    Naître, c’est déjà énorme, grand, souverain.

    Emile Beauchemin

  • English

    The situation is exhausted. As a collectivity, we have spent the last two years reinventing everything; absolutely everything: our relationships; our most intimate selves; our creations. Therefore, despite the recent Covid wave and all the upheavals that followed, it is my great honour to present the 23rd Mois Multi program which includes – for the first time in three years, installations coming to you from all around the world. I will admit, it’s been arduous to plan and make possible. This past fall and again, at the start of winter, I was at a loss regarding both words and actions. I negotiated this period – so devoid of meaning – with a constant ‘why?’ lodged in my throat and a tremulous urgency in my chest.

    Faced with the mandate to collectively reinvent ourselves; with the need to intimately re-think who we are; with the constant reminder of our great human capacity to rebuild; with our potential for rebirth; with all the good intentions behind this prefix – ‘re’ – imbued with optimism and courage, I felt an urgency to break the task down to simpler verbs:

    TO CREATE – TO CARRY – TO BE BORN

    The entire festival team therefore invites you to gather around the base, to warm up around the essence of primal words and gestures. No RE, no prefix, no actions charged with the feeling of an insurmountable, bewildering past, but rather a state of presence that sets aside the mountain of trials and looks intuitively, urgently, forward.

    Far be it from me to forget what is behind us, what is painfully inscribed in our heads, our bodies and our lives. But this idea of REvival sometimes seems slippery, even dangerous. We can’t really REdo anything. What is done is done. The repetition, the pressure, the requirement behind these verbs can become alienating. And we so need clemency and gentleness. For you, the creators and you, the audience.

    Creating is enough.
    Carrying, too.
    To be born is already enormous, grand, supreme.

    Emile Beauchemin

Programmation

Haircuts by Children

Installations

Volet professionel

Terrain de jeu numérique

Mois Multi en ligne

Activités satellites

Radio Multi

À propos

Présenté en février de chaque année, le Mois Multi est un événement produit et organisé par les Productions Recto-Verso. Le programme du festival regroupe des œuvres novatrices dans le domaine des arts multidisciplinaires et électroniques. Le Mois Multi se veut l’expression des mutations conceptuelles et technologiques qui agitent autant les pratiques que les formes inattendues de « l’art multi ». La présentation de spectacles interactifs, d’installations, d’environnements immersifs et d’œuvres qui fusionnent des langages, des matériaux, des techniques, des formes et des procédés artistiques de toute nature fait sa singularité.

Presented each year in February, Mois Multi is an event produced and organized by Les Productions Recto-Verso. The festival program features innovative works in the fields of multidisciplinary and electronic art. Mois Multi reflects the conceptual and technological changes that have led to unprecedented forms and practices in the “multi arts.” The uniqueness of the event stems from its interactive performances, installations, immersive environments, and works that fuse languages, materials, techniques, forms and artistic procedures of all kinds.

Tuque édition 2022

Faites vibrer le festival et soutenez les arts vivants tout en vous protégeant du froid !