Photo : Sylvia Steinhäuser

ROBERT LIPPOK — Varieties of Impact | 2 février 2018

Informations :

Soirée indomptée I
2 février, 20 h 30
Salle Multi

Artiste :

Robert Lippok
(Allemagne)

Genre :

Performance indisciplinée

Billetterie :

Soirée Indomptée I
Prévente | Général : 17 $ / 30 ans et – : 14 $
Régulier | Général : 20 $ / 30 ans et – : 16 $
Forfait Soirées indomptées I et II
Prévente | Général : 30 $ / 30 ans et – : 24 $
Régulier | Général : 35 $ / 30 ans et – : 28 $

Co-fondateur de Institut für Raumexperimente, issu de la scène expérimentale berlinoise, Robert Lippok vient nous présenter sa nouvelle performance Varieties of Impact. Son album Redsuperstructure sorti en 2011 sur Raster-Noton, étiquette de disques phare de musique expérimentale de Berlin, est sans aucun doute l’une de ses œuvres majeures à ce jour. Autrefois membre des groupes Ornament und Verbrechen et To Rococo Rot, passant du punk au krautrock, le bidouilleur et artiste visuel Robert Lippok produit présentement une musique électronique avant-gardiste dans différents grands festivals d’arts en Europe et en Asie. Il nous fera l’honneur de performer à la soirée d’ouverture du Mois Multi lors de sa tournée nord-américaine.

Durée : 45 minutes

Soutien : Goethe Institut
Photo : Sylvia Steinhäuser

Biographie

Le compositeur et artiste visuel avant-gardiste allemand Robert Lippok est un artiste influent de la prolifique scène musicale expérimentale berlinoise depuis de très nombreuses années. Inspiré par les pionniers industriels Throbbing Gristle, il forme avec son frère Ronald en 1983 le groupe punk dissident Ornament und Verbrechen. Avec cette plateforme ouverte d’exploration jazz, électro et industrielle conçue avec des collaborateurs aux univers similaires issus de la scène underground d’Allemagne de l’Est, le groupe est demeuré actif jusqu’au milieu des années 1990 pour ensuite se concentrer sur To Rococo Rot, la plus célèbre collaboration des deux frères. Ce groupe majeur post-rock électronique aux inclinaisons krautrock créé par les frères Lippok et le bassiste originaire de Düsseldorf Stefan Schneider a inspiré toute une génération de groupes électroniques engagés dans les recherches acoustiques et les improvisations en tout genre.

Reconnu pour son inventivité sans limites, ses rythmiques innovatrices et ses superpositions sonores troubles, Robert Lippok présente un travail en solo tout aussi vaste et éclectique : de la parution d’un album de techno tordue avec Redsuperstructure sur l’étiquette Raster-Noton en 2011 à la conception de décors d’opéras et d’expositions en passant par de notables collaborations avec la harpiste italienne Beatrice Martini et le percussionniste canadien Debashis Sinha, il travaille aussi en partenariat avec son frère Ronald et le compositeur italien Ludovico Einaudi sous le nom de Whitetree.

raster-media.net/artists/robert-lippok