Pascale Landry (Photo: François Bergeron)

MÉTROPOLKA (1993)

Travaux urbains

15 artistes / 3 lieux / Installations, lectures et performances


Extrait de programme
:
«  Les Productions Recto-Verso en collaboration avec Obscure, vous proposent d’assister MÉTROPOLKA, une série de travaux urbains auxquels participent une quinzaine d’artistes. Comme point de départ aux expérimentations : une installation visuelle, laquelle sera transposée sur trois sites de la ville de Québec. Il s’y ajoutera différentes interventions, de l’installation purement sonore à la performance, en passant par la lecture de textes selon des procédés techniques débordant le cadre du théâtre traditionnel. Événement brut, MÉTROPOLKA s’entreprend dans l’esprit d’un banc d’essai ouvert aux multiples langages artistiques employés par le collectif. Ainsi le public deviendra le témoin privilégié de ce théâtre-laboratoire mis en oeuvre par les collaborateurs des Productions Recto-Verso. »

10 au 12 septembre 1993
Site A : Stationnement coin Chemin de la Canardière et boul.Industriel (Limoilou)
Site B : Sous les échangeurs Dufferin-Montmorency (sur la bretelle – Quartier Saint-Roch)
Site C: Escalier Colbert (Quartier Saint-Sauveur)

Titre des interventions:
1 – Métropolka : installation urbaine (sites A, B et C)
Conception et réalisation : Berri R.Bergeron, Émile Morin et Michel Sylvestre

2 – Composite 1 : Combine autour de Paysage sous surveillance de Heiner Muller (site A)
Conception et réalisation: Émile Morin, complices : Pascale Landry et Jocelyn Robert

3 – Bleu, Mlle Berlieux-Pichon et le conférencier ; Étude de transposition de trois genres littéraires en trois lieux (sites A, B et C)
lecture : Jacinthe Harvey, complice : Denis Landry

4 – Le diable en conserve (sites A et B)
texte et lecture : Serge Lagacé, complice : Denis Landry

5 – Audio Parc (site A), Paysage acoustique (site B), Bruit de fond (site C): François Marquis

6 – Numéros d’artistes (site B)
Conception et réalisation: Doyon / Demers; comédiens: Robert Faguy, Pascale Landry et Sylvain Miousse; réalisateur : Charles-Éric Savard

7- Actions banales (sites A, B et C)
Conception et jeu : Denis Landry

8 – Dérivations logiques (site C)
Conception et réalisation : Colette Drouin et Caroline Ross

9 – Preacher (sites A, B et C)
Installation sonore : Michel Sylvestre