ACTIVITÉS PÉRIPHÉRIQUES

Règne artificiel IV

Du 16 janvier au 3 mai 2020

Vernissage 15 janvier, à partir de 17h
Le Studio
Grand Théâtre de Québec

En suspension au-dessus de la salle, s’étendant sur quatre étages, Règne artificiel IV assemble quarante-cinq sculptures souples et translucides qui émettent une lumière bleutée chatoyante et respirent doucement. L’ensemble a la capacité de « ressentir » la présence humaine et d’y réagir spontanément. À la manière d’organismes vivants, les cellules électroluminescentes gonflables s’activent à l’approche des visiteurs sur les étages : elles se contractent et se gonflent, se trémoussent et s’illuminent avec plus d’ardeur puis, en une vague indolente, propagent leur agitation à l’écosystème entier. En se mariant aux volumes et aux lignes de l’architecture, l’œuvre transforme l’espace en un mystérieux abysse sous-marin.

Une œuvre de Rosalie D. Gagné
Design électronique et programmation : Samuel St-Aubin
Assistance à la production : Federico Arreola Guerrero
Commissariat : Ariane Plante

Heures d’ouverture variables, les soirs de spectacles.
Consultez le site du Grand Théâtre de Québec (https://www.grandtheatre.qc.ca)

RENCONTRE AVEC L’ARTISTE ET LA COMMISSAIRE DE L’EXPOSITION
Vendredi 7 février, 17 h

Le Studio – Grand Théâtre de Québec

Journée portes ouvertes au LANTISS

Jeudi 6 février 2020, 12h à 17h

Au local 3655 du Pavillon Louis-Jacques Casault – Université Laval

Grande journée découverte au LANTISS (laboratoire des nouvelles technologies de l’image, du son et de la scène) ! Accédez aux laboratoires pour y découvrir les projets de recherche et de création en cours. Explorez les multiples écritures numériques entourant les arts de la scène.

Projets de : Janik Bouchard – Andrée-Anne Giguère – Natalia Soldera – Audrey Thibault – Thomas Rieppi – Pierre-Olivier Roy – Marie-Hélène Doré – Roberto Gomes Barbosa …

Pour plus d’informations : www.lantiss.ulaval.ca

Émilie Bernard, La fin des sentiers

5 au 23 février 2020
Ouvert du mercredi au dimanche, de 12 h à 17 h

Vernissage 5 février, 17 h
Petite galerie
L’Œil de Poisson
580, Côte d’Abraham, Québec

Le projet spécial La fin des sentiers révélé dans la petite galerie de l’Œil de Poisson revisite sous forme de livres d’artiste tout le matériel de recherche recueilli lors d’un séjour à Bordeaux dans le cadre d’un échange de résidence entre l’Œil de Poisson et Zébra3. À l’issue de celle-ci, l’artiste a réalisé une exposition à la galerie La Mauvaise Réputation, composée de dessins au graphite, d’aquarelles, d’objets prélevés de l’architecture et d’objets naturels ramassés dans des parcs puis transformés et constitués en une collection. Le projet abordait une réflexion autour de la relation entre nature et architecture en milieu urbain. Ici, chaque livre créé – pour la plupart en exemplaire unique – devient une oeuvre à part entière inspirée d’une ou plusieurs oeuvres réalisées il y a plus d’un an. Ce projet aura été l’occasion, pour Émilie Bernard d’explorer plus en profondeur des formes, des compositions, des couleurs, des souvenirs et de remettre des idées en ordre ou, au contraire, en désordre.

Figures sans visage – Fanny Hénon-Lévy

Regart, centre d’artistes en art actuel
5956 rue St-Laurent Lévis QC G6V 3P4

À Regart, Figures sans visage : s’attacher au lieu présentera un corpus d’œuvres issues d’une recherche sur l’apparition et la disparition des figures. Fanny H-Levy donnera aussi à voir les traces de son occupation dans la galerie. Ses actions dessinées marqueront l’espace sur plusieurs semaines, se poursuivront pendant l’exposition, nous verrons comment le dessin devient l’empreinte autant des respirations du corps traçant, que ce qu’insuffle le lieu. FHL s’approprie Regart comme laboratoire de recherche où sont non seulement questionnés les va-et-vient de sa pratique, mais aussi ceux de la figuration d’un contexte occupé de manière transitoire.

Figures sans visage : s’attacher au lieu sera l’amorce d’un projet visuel et sonore autour de la figure du dormeur.

Background