Line Nault

Super super est un triptyque d’une heure constitué de performances réalisées par deux interprètes, incorporant de la musique électroacoustique et de la vidéo en direct, articulés par un système de localisation scénographique 3D. Les trois chapitres reposent sur la signification réelle et abstraite de nombres agencés selon différents procédés qui créent le dialogue entre concept et poésie.

Super 8 ressemble à l’esprit des années 60-70, Super N64 celui des années 90, tandis que Super Réalité s’ancre dans le 21e siècle. Globalement, les trois pièces sont soumises à une technologie qui parcourt ces époques, où une forme de surveillance maintient les protagonistes à l’intérieur du contenant. La façon de bouger construit peu à peu un autre monde, comme dans une base de données.

Les interprètes seront Jessica Serli et Audrey Bergeron. La recherche et création se fera au studio artificiel avec le luthier numérique et compositeur, Alexandre Burton, accompagné d’un technicien. Il est impossible de dissocier du projet le travail de la lutherie numérique. C’est le corps qui bouge qui génère le contenu visuel et sonore en se déplaçant dans l’espace. Ce contenu parle et évoque à même titre que le performeur.