Projet Signum
Patrick St-Denis, Martin Marier, Alejandro Escuer et Rodrigo Sigal

Le projet Signum est réalisé en collectif avec des artistes canadiens et Mexicains qui partagent un intérêt pour la musique numérique et les performances technoloqiques. L’équipe est composée d’Alejandro Escuer, (Mexique / États-Unis), Martin Marier (Québec), Rodrigo Sigal (Mexique) et de Patrick St-Denis. Chaque membre possède une solide expérience en musique électroacoustique et leur expertise commune couvre un large spectre allant des nouvelles interfaces de productions musicales à l’improvisation assistée par ordinateur en passant par la robotique, l’interactivité et l’intelligence artificielle.

Au cours de deux résidences (à Québec et au Mexique), les artistes vont créer une performance sonore qui sera diffusée en 2019.

L’intérêt principal du collectif est la relation entre le mouvement et le son dans la performance en musique numérique. Alors que traditionnellement, la musique instrumentale était produite par l’intime combinaison des gestes du musicien et des particularités physiques de son instrument, cette relation directe est graduellement disparue et ce, particulièrement avec l’apparition de l’électricité. Avec des instruments tels que le Theremin ou l’orgue Hammond, le musicien contrôle un son dont l’énergie est produite par l’électricité. Dans notre ère numérique, cette séparation est totale : Le geste est traduit en données, ces dernières interprétées par un ordinateur et par la suite, transformé en son. L’impact de cette distanciation a été sous-estimé et c’est cet aspect qui intéresse le collectif. Ce dernier veut explorer – voire améliorer – l’interaction entre l’auditeur et la performance musicale sur scène. Il souhaite produire des « messages » musicaux par le biais du son bien sûr mais aussi à travers le geste et la présence scénique.

Le nom du collectif, Signum, reflète son intérêt pour le son en tant que signal numérique (SIGnal NUMérique) ainsi que pour l’utilisation de la musique en tant que signe. Les artistes effectuent leur recherche autour de la question du « signifié » en musique et souhaite enrichir ainsi la notion de performance.

Photo : Patrick St-Denis

En résidence du 11 au 22 juin 2018