Photo: Max Costa

QUIET ENSEMBLE — Orienta; è qui ora, che decido di fermarmi | 19 au 26 février 2017

Informations :

19 au 26 février, 12 h à 17 h
Vernissage le 18 février, 20 h
Salle Multi
Entrée libre

Artistes :

Quiet ensemble
Fabio Di Salvo et Bernardo Vercelli
(Italie)

Genre :

Écosystème technologique interactif

ORIENTA; È QUI ORA, CHE DECIDO DI FERMARMI

Dans un environnement sonore immersif qui invite à la contemplation, vingt-cinq escargots se déplacent paisiblement sur une surface blanche, laissant derrière eux une traînée lumineuse, réminiscence de leur périple quotidien. Au gré de leurs errances sur ce territoire miniature, les petits invertébrés font voyager le son dans l’espace et esquissent chaque jour un motif chatoyant qui témoigne de leurs parcours. En opposant la nature et le chaos à la technologie et au contrôle, cet écosystème interactif atypique dessine une lente et émouvante métaphore des trajectoires de la vie et de leurs possibilités infinies, des chemins invisibles qui racontent nos histoires et du temps qui passe.

  • Conception : Quiet ensemble
  • Design et spatialisation sonore : Franz Rosati, Marco Cinquegrana
  • Technique de son : Fabio Sestili
  • Illustrations en temps réel : Bruno Capezzuoli
  • Consultation scientifique : Alfredo Sansone, Simone Landi
  • Soutien : Institut Italien de Culture de Montréal
  • Photos : Max Costa, Luca Gandolfi et Quiet ensemble

Biographie
Quiet ensemble est né en 2009 de la rencontre entre Fabio Di Salvo et Bernardo Vercelli. Leur démarche passe par l’observation de l’équilibre entre le chaos et le contrôle, la nature et la technologie, en créant des sujets qui font fusionner ces éléments de façon parfaite, éléments qui prennent forme à partir de la relation entre les sujets organiques et artificiels, en portant l’attention aux éléments insignifiants et merveilleux, comme le mouvement d’une mouche ou le bruit des arbres.

L’intérêt est lié aux technologies qui explorent les possibilités esthétiques et conceptuelles issues des techniques d’interactivité, en abordant les nouvelles découvertes technologiques comme des outils de création, comme le pinceau d’un peintre.

Travaillant sur la relation entre le temps et l’espace, le son et l’image, le travail de Quiet ensemble évolue et se développe dans le temps, se rapportant à l’espace, le changeant. Soulignant les évènements inattendus, réfutant l’immobilité apparente des formes et fusionnant l’opposition apparente des forces dans la nature.

quietensemble.com

In an immersive sound environment favouring contemplation, twenty-five snails peacefully move about on a white surface. Through a process of video mapping, they leave behind a luminous trail, a record of their daily treks. As they wander through this miniature territory, the tiny invertebrates cause sounds to travel through the space, creating a shimmering motif reflecting the path they have taken. By contrasting nature and chaos with technology and control, this atypical interactive ecosystem creates a languid and poignant metaphor for life and its infinite possibilities: invisible pathways that map out our stories and the passing of time.