Photo : Gridspace

PROJET EVA — NOUS SOMMES LES FILS ET LES FILLES DE L’ÉLECTRICITÉ | 9, 10 et 11 février, 17 h 30, 19 h et 20 h30

Informations :

9, 10 et 11 février, 17 h 30, 19 h et 20 h 30 h
Studio d’Essai
Général : 8 $ / 30 ans et – : 6 $

Artiste :

Projet EVA (Simon Laroche et Étienne Grenier)
Canada (QC)

Genre :

Performance participative numérique

NOUS SOMMES LES FILS ET LES FILLES DE L’ÉLECTRICITÉ

Entre performance et arts numériques, Nous sommes les fils et les filles de l’électricité est une expérience participative qui simule des procédés de reprogrammation psychique. Elle s’appuie sur un dispositif technologique dont l’esthétique et le fonctionnement sont inspirés des expériences de manipulation mentale sous psychotropes menées par la CIA dans les années 1950. Les spectateurs forment une microcommunauté fictive. Une voix automatisée leur donne des instructions afin de diriger leur comportement et les amène ainsi à interagir avec les autres participants. Calquant d’insidieuses dynamiques de pouvoir, cette proposition radicale traite aussi bien d’aliénation, d’identité individuelle et culturelle que de devenir collectif et politique.

Durée : 30 minutes (préparation) et 30 minutes (performance)

Pour des raisons de sécurité et de confort, les participants ne doivent pas avoir subi ou être atteint de :
– Commotion cérébrale récente ou chirurgie crânienne récente
– Épilepsie
– Détachement de la rétine ou chirurgie occulaire

  • Idée originale et concept : Simon Laroche, Étienne Grenier
  • Assistance à la recherche et à l’écriture : Eric Berthiaume, Nicholas Belleau
  • Assistance à la conception audiovisuelle : Nick Walker, Nicolas Pfeiffer, Hejer Chelbi
  • Assistance à la conception technique : Robocut
  • Costumes : Carole Berthet-Bondet, Marie Isabelle Witty Lampron
  • Soutiens : Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des Arts de Montréal, Concordia University Part-Time Faculty Association
  • Remerciements : Productions Recto-Verso, Agence Topo
  • Photos : Gridspace


Biographie

Projet EVA est un collectif oeuvrant dans le domaine des arts numériques depuis 2003. Le collectif est composé de deux membres, Etienne Grenier et Simon Laroche, qui sont artistes professionnels depuis 2001. Ce collectif est consacré à la production d’oeuvres numériques prenant la forme d’installations et de performances.

Les oeuvres de projet EVA touchent les thèmes de la perte, de la restriction. Une attention particulière est portée sur les problématiques propres aux relations entre les individus, les systèmes informa­tiques et leurs extensions physiques. L’exploration des moyens technologiques de déprogrammation des perceptions est au centre de la production du collectif. Les activités de Projet EVA couvrent les champs de la robotique, de l’électronique, de la vidéo et de l’audio. Les oeuvres de Projet EVA ont fait l’objet d’une diffusion internationale.

Le collectif est né d’un désir partagé par ses membres de créer des oeuvres critiques, expérimentales et transgressives dans le domaine des arts numériques. La nature trans-disciplinaires de la produc­tion artistique de Projet EVA a amenée ses membres à présenter leur travail dans des contextes variés qu’il s’agisse de festival d’art-action, de festival d’art médiatique, d’événement d’art public ou d’événement dédiés à l’art sonore. Les installations, les performances et les différents projets de collaborations du collectif ont été présentés en Asie, en Europe, dans les Amériques et au Moyen-Orient.

Simon Laroche – Artiste, enseignant et concepteur en médias interactifs, Simon Laroche crée des installations et des performances audiovisuelles et body art. Il a développé une approche critique de l’hybridation des systèmes artificiels, biologiques et sociaux. Simon Laroche enseigne en arts électroniques à l’université Concordia et collabore avec des créateurs oeuvrant dans les domaines du théâtre, de la danse, de la mode et du cinéma. 

Étienne Grenier – Etienne Grenier est un artiste oeuvrant dans le domaine des nouveaux médias. Ses activités de concepteur multimédia l’ont amené à collaborer avec des partenaires associés à l’architecture, au théâtre, à l’éclairage, à la danse et à la vidéo. Son intérêt pour le milieu des arts s’est manifesté à trav­ers son implication dans différents organismes. Il a enseigné à l’École des Médias de l’UQAM.

projet-eva.org

A cross between performance and digital art, Nous sommes les fils et les filles de l’électricité is a participatory experience that simulates the processes of psychological reprogramming. It relies on a technological devise whose aesthetics and operation are modelled on the CIA’s brainwashing experiments with psychotropic drugs, conducted in the 1950s. Viewers become a fictional micro-community. An automated voice gives them instructions, directing their actions and prompting them to interact with the other participants. Reflecting the insidious dynamics of power, this radical work explores such notions as alienation, individual and group identity, and our collective and political future.