IMAGE_52_Mélanie_Dîner_IMG_9762

LE DÎNER (2015)

Mélanie Bédard | Du 15 au 26 juin 2015

Mélanie Bédard vit et travaille à Québec où elle est membre active de La Bande Vidéo depuis plus de 6 ans. Elle est détentrice d’une maîtrise en arts visuels obtenue en 2010 et d’un baccalauréat qui fut complété par un séjour à l’École supérieure des Beaux-Arts de Marseille en 2001. Son travail a été présenté dans plusieurs centres d’artistes aux Québec notamment à L’œil de Poisson, VU, Espace F, Caravansérail, Atelier Silex, L’Écart.. .Lieu d’art actuel et à Regart, ainsi que lors de différents événements et festivals à Québec, Montréal, Marseille, Paris et Berlin. Ses récentes recherches portent sur le paradigme du regard et sur la notion du temps dans le paysage. Elle travaille l’image, ainsi elle utilise la vidéo, mais aussi la photographie et les sons, matières qui se présentent sous la forme d’installations ou de manœuvres.

Le dîner

LE DÎNER est un récit déconstruit dont certaines clefs narratives sont données mais où le scénario de chacun des spectateurs est à concevoir. Ceux-ci peuvent prendre part au déroulement ou encore rester contemplatif devant les événements qui se déploient devant leurs yeux. Comme on le fait, dans la réalité, lors de nos réunions familiales ou amicales. Un lieu où l’espace physique et l’espace mentale se côtoieront et se déploieront.

Dans une salle noire, un décor de salle à dîner est installé. 6 chaises où 6 spectateurs peuvent prendre place. La table est dressée : les assiettes, la nappe, les verres, les bouteilles… tout est blanc. Sur cette surface une performance préalablement filmée est projetée en plongée : 6 invités dégustant un copieux repas, dont on ne voit que les mains agir avec les objets et la nourriture. Le spectateur peut lui aussi s’amuser à déplacer le couvert et autres objets présents afin d’interagir avec la projection du repas de façon inclusive. Celle-ci se reflètera alors sur ses mains, voire sur son corps, il pourra expérimenter le dédoublement des choses, par exemple : sa main via la main projetée.

Photo : Mélanie Bédard

IMAGE_52_Mélanie_Dîner_IMG_9762