Photo: R.C.Brown

KARINA SMIGLA-BOBINSKI — ADA | 19 au 26 février 2017

Informations :

19 au 26 février, 12 h à 17 h
Vernissage le 18 février, 20 h
Salle Multi
Entrée libre

Artiste :

Karina Smigla-Bobinski
(Allemagne)

Genre :

Sculpture interactive et cinétique analogue + machine à dessiner post-numérique

ADA

Une curieuse sphère translucide gonflée à l’hélium et parsemée de pointes de charbon semble léviter au milieu d’un espace immaculé. Les visiteurs, invités à entrer dans la pièce, tentent d’apprivoiser cette « créature » aux allures post-industrielles et au grand pouvoir d’attraction. Mise en action par les spectateurs qui cherchent à la dompter, ADA produit sur les murs une composition complexe de lignes et de points dont l’expression, aussi intense qu’imprévisible, demeure indéchiffrable. À la fois sculpture interactive et cinétique et œuvre performative autonome, cette machine à dessiner analogue nous entraîne au cœur d’une joyeuse expérience collective !

  • Soutien : Goethe-Institut de Montréal
  • Photos : Caitlind R. C. Brown et Karina Smigla-Bobinski

Biographie
Karina Smigla-Bobinski vit et travaille comme artiste freelance à Munich. Après avoir étudié l’art et la communication visuelle à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie et celle de Munich, elle travaille aujourd’hui en tant qu’artiste multidisciplinaire avec les médias analogiques et numériques et jongle entre la science, l’intuition, l’expression et la cognition.

Karina-smigla BobinskiLes œuvres de Karina font le lien entre l’art cinétique, le dessin, la vidéo, l’installation, la mise en scène, la peinture, la performance et la sculpture. Ses œuvres possèdent leur méthode de fabrication, elles sont de l’art direct, qui met en avant le matériau, le mouvement à travers le temps et l’impact sur les résultats. Elle a été chercheuse invitée et artiste en résidence au ZiF Center for Interdisciplinary Research de l’Institut d’études avancées de l’Université de Bielefeld. Ses œuvres ont été exposées dans 45 pays sur 5 continents, dont le Singapore Art Museum, la Grande Halle de la Villette à Paris, la Science Gallery in Dublin, le IPARK Museum of Art à Suwon, le GARAGE Museum of Contemporary Culture à Moscou, la ZERO1 Biennial dans la Silicon Valley, le FILE Festival Internacional de Linguagem Eletrônica de Sao Paulo, le FACT Foundation for Art and Creative Technology à Liverpool, la Busan Biennale en Corée, le Haus der Kunst à Munich, le Berliner Festspiele et  la Biennale di Venezia – Arsenale, Venice.

Approche artistique
« Je crée l’art pour entrer en dialogue avec les autres, où l’information ne se contente pas de la seule direction artiste > œuvre > spectateurs. Grâce à des œuvres interactives, j’obtiens une connexion parfaite où l’artiste et le visiteur se rencontrent dans l’œuvre d’art, s’influencent et créent quelque chose de nouveau. Je creuse le trou vers le Pays des Merveilles … mais sauter dedans ? …. C’est à vous seul de le faire. »
Citation de Karina Smigla-Bobinski, traduite de l’anglais par Irina Löfdahl

smigla-bobinski.com

A curious, translucid sphere filled with helium and studded with specks of coal seems to levitate in the middle of an immaculate space. Invited to enter the room, viewers try to tame this “creature” with a post-industrial appearance and strong powers of attraction. Set in motion by viewers attempting to tame it, ADA produces a complex composition of lines and dots on the walls, whose expressive thrust, at once intense and unpredictable, is indecipherable. An interactive kinetic sculpture and autonomous performance piece, this analogue drawing machine immerses us in a joyful collective experience!