La chienne à Jacques 1984

LA CHIENNE À JACQUES (1984)

Création collective
(Matane) La Séance

Date : du 6 juillet au 11 août 1984
au centre d’art Le Barachois de Matane.

Comédiens : Sylvain Miousse, Émile Morin, Jacinthe Harvey, Brigitte Michaud,
Marie Pelletier, Josée Thériault

Mise en scène : Réal Trottier
Scénographie et graphisme : Émile Morin et Berri R.Bergeron

Extrait de presse :
« Du théâtre d’été à la fois léger et contenant pourtant matière à réflexion. La chienne à Jacques, présentée au centre d’art le Barachois de Matane, nous fait passer de très bons moments en compagnie de ces vacanciers qui se sont fait organiser à tous points de vue … Sur l’Île de la Tortue, six vacanciers attendent en vain le bateau qui viendra les rechercher pour les ramener chez eux. Et cette attente qui finit par tous les énerver provoque des conflits de personnalité entre eux. On se guette, on fomente des pseudo-complots et les problèmes profonds de tous ces personnages finissent par prendre le pas sur la joie des vacances. Pendant ce temps l’île rapetisse à vue d’oeil…

… La visite de l’île implique tous les spectateurs, à cause de la disposition de la salle. Le Barachois est doté d’une scène centrale et lorsque les vacanciers font cette visite, ce sont les spectateurs qui servent de points d’attraction aux comédiens. … La pièce ayant été créée en fonction de cette salle, nous avons droit à une performance encore plus intéressante … dans le hall du centre d’art, comme pour mieux opérer une réelle démystification du théâtre, nous pouvons prendre part après coup à la création de la pièce, en prenant connaissance de certaines étapes de sa création … Nous ne retrouvons pas de décors à proprement parler. Les accessoires meublent la scène. La scène et le sol sont recouverts d’une immense toile verte, et de ce fait, nous nous sentons presque habitants de l’île nous aussi….

… La chienne à Jacques est la première pièce de théâtre présentée au centre d’art (Le Barachois) et comme pièce d’inauguration d’un théâtre d’été, il aurait été difficile de faire mieux. Tous les comédiens de la troupe La Séance jouent plus que bien, et font preuve d’un professionnalisme pas très courant dans un théâtre d’été. »

Elisabeth Verreault – La Voix Gaspésienne  11 juillet 1984