Chansons chuchotées

CHANSONS CHUCHOTÉES (2016)

Paule-Andrée Cassidy & Vincent Gagnon | Du 21 au 24 novembre 2016

du 21 au 24 novembre 2016 au studio d’Essai de Méduse

CHANSONS CHUCHOTÉES
L’idée est née le soir d’un concert de proximité, un soir où la technique était insuffisante, un soir où nous avons du faire autrement. L’envie nous est venue de voir comment on pourrait aller plus loin, vraiment ailleurs, sortir des cadres habituels de présentation des chansons, revisiter le contexte de la représentation, bousculer l’expérience du concert tout en gardant la mise en valeur des chansons et particulièrement des textes puisque ceux-ci sont au cœur de ma démarche depuis toujours.

Nous avons donc eu l’envie d’un événement de chansons chuchotées. Dans une salle de type boîte noire, une vingtaine de spectateurs, autant de chanteurs. Au centre les musiciens. Les spectateurs occupent des sièges différents, épars, avec assez de distance pour créer des bulles. Chaque chanteur s’approche d’un spectateur et lui chuchote une chanson à l’oreille. Tous les chanteurs chantent en même temps la même chanson, ils sont accompagnés par les musiciens. Une fois la chanson terminée, dans un déplacement « chorégraphié » ou du moins mis en scène, chaque chanteur se déplace et va retrouver un autre spectateur. Le manège se poursuit ainsi pendant toute la représentation le spectateur entendant la voix de « son » chanteur (nouveau à chaque fois) toute proche, mais également celles des autres chanteurs qui murmurent au loin. L’expérience est à la fois très intime et collective.

Comme autant de proximité peut créer certains malaises ou inconforts, la représentation serait d’assez courte durée. Entre 30 et 45 minutes. Il sera donc possible de donner plus d’une représentation dans une soirée ou un après-midi. Chaque spectacle devrait contenir entre 10 et 12 chansons. Elles seront évidemment choisies pour créer des sensations différentes en étant présentées de cette façon. Histoire naïve murmurée, chanson d’horreur qui en devient plus menaçante, chanson d’amour dont on augmente l’intimité ou au contraire chanson dont on accroit l’ambiguïté (par exemple : « l’eau à la bouche de Gainsbourg »). Tout est possible. Comme il y aurait moins de chansons que de chanteurs, chaque spectateur ne rencontrera pas chaque chanteur, mais il entendra toutes les chansons.

Biographie
Après un passage au Conservatoire d’art dramatique de Québec et divers stages de formation notamment avec Omnibus et Carbone 14, Paule-Andrée Cassidy s’éloigne du théâtre pour se consacrer à la chanson. Sa carrière musicale prend rapidement son envol et fait voyager l’interprète. Elle sillonne l’Europe à de multiples reprises, se produisant en France, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg, en Espagne, en Allemagne et en Roumanie. Depuis bientôt vingt ans, en plus de tourner régulièrement en salle, elle chante également lors de nombreux festivals importants au Québec et à l’étranger. Citons par exemple : Le FestiVal de Marne, Chansons de parole et le Printival Boby Lapointe (France); Pully à l’heure du Québec (Suisse); Les Francofolies de Spa et Mars en chanson (Belgique); Le Coup de cœur francophone, le Festival d’été de Québec, les Francofolies de Montréal, Québec en toutes lettres et le Festival de la chanson de Tadoussac (Québec). En 2002, elle réalise une tournée européenne en première partie de Gilles Vigneault. La même année, son 3e album, Lever du jour, remporte le prestigieux Grand prix du disque de l’Académie Charles Cros et le Prix du Haut Conseil de la Francophonie. Ses albums suivants, Métis et Pieds nus, sont eux aussi salués par la critique. Elle obtiendra d’ailleurs un Coup de cœur Renaud Bray pour Métis. Ses interprétations ont été retenues pour plusieurs compilations tant en Europe qu’au Québec et elle a aussi participé à de nombreux spectacles collectifs. Plusieurs de ses spectacles ont été captés par la radio de Radio-Canada et elle a également donné des prestations dans de nombreuses radio ou télévisions publiques : SR3 (Allemagne), Radio Nacional (Argentine), la 1ère RSR (Suisse), TV5 Monde (France), Télé Québec et ARTV. Par ailleurs, elle personnifie Camille Claudel dans Mademoiselle Camille en 2005, présente plusieurs concerts avec l’Orchestre Symphonique de Québec entre 2008 et 2012, participe à l’évènement le Mur du Son et tourne dans la série télé Chabotte et fille II en 2010, tout en poursuivant ses tournées. En 2012, son spectacle Ombres et Lumières a été présenté en Argentine, en Uruguay, au Paraguay, en Russie, en Allemagne, en France, en Suisse, à New York, à Québec et à Montréal. Elle lance aujourd’hui son 6e album, Libre échange.