CAMILLE BERNARD-GRAVEL — La poussée | 16 au 25 février 2018

Informations :

La poussée
16 au 25 février, 12 h à 17 h
Vernissage le jeudi 15 février, 18 h
Salle Multi
PRIMEUR

Artiste :

Camille Bernard-Gravel
(Canada [QC])

Genre :

Sculptures cinétiques

Bibliothèque :

Entrée libre

Regroupant deux pièces sculpturales cinétiques, l’une inspirée du règne végétal, l’autre du mouvement de la marée et des plaques tectoniques, La poussée évoque les forces dynamiques qui sculptent notre environnement naturel.

La première de ces pièces aligne des formes florales posées à l’extrémité de tiges d’acier. Un champ magnétique et un courant électrique provoquent l’oscillation des végétaux, dont le va-et-vient répétitif et le vacillement, au gré des influx, rappellent les ondulations de joncs soufflés par le vent. Remuée par un roulis constant semblable au ressac que produisent les vagues sur le littoral, la seconde pièce modèle un amas de limaille d’acier en des reliefs changeants. Au gré des effondrements et des glissements qui se succèdent, des monticules, des élévations, des étendues et autant de paysages miniatures se forment sous nos yeux.

L’ensemble témoigne de la beauté fragile de la nature et des milieux qui nous entourent et rappelle l’agitation constante qui les altère.

Soutiens : Conseil des arts et des lettres du Québec, Première Ovation.
Photo : Camille Bernard-Gravel

Biographie
Depuis l’obtention de son baccalauréat en 2014, les œuvres de Camille Bernard-Gravel ont évoluées au travers de villes se déployant dans cinq pays, éparpillés sur trois continents incluant l’Amérique du Sud. Se consacrant à une pratique artistique pluridisciplinaire, elle s’intéresse à mettre en interrelation certaines particularités naturelles, et diverses technologies inventées par l’humain.

Ses projets naissent de phénomènes naturels simples observables quotidiennement, ainsi que d’une attention soutenue portée aux lieux traversés et aux différents contextes dans lesquels elle évolue. Elle s’intéresse à juxtaposer des éléments hétérogènes dans ses œuvres, afin d’y obtenir des contrastes et des rapprochements inattendus, ce qui transporte l’esprit vers une réalité nouvelle.

Elle utilise des matériaux se rapportant au secteur industriel afin de porter un regard sur la nature, d’un point de vue influencé par les technologies. Les notions de la mécanique et de la cinétique dans ses recherches lui permettent de produire une forme de performativité entre les éléments de ses œuvres. Au contact de son travail, elle souhaite que l’observateur soit saisi par de précieux moments d’étonnement l’emmenant vers une sorte de révélation.

Originaire de Québec, ses sculptures, vidéos et installations ont fait l’objet d’expositions individuelles dans différentes villes du Canada et à La Plata, en Argentine. Ses œuvres ont également été présentées lors d’expositions collectives au Québec, en France, en Thaïlande, au Mexique et aux États-Unis. Elle a participé à plusieurs évènements interna­tionaux tels que Québec Digital Art in New York (2015), la Biennale internationale d’art numérique de Montréal (2016) et le Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul (2016).

camillebernardgravel.com

Kinetic sculptures

La poussée comprises two kinetic sculptures, one inspired by the plant kingdom and the other by the movement of the tide and tectonic plates, evoking the dynamic forces that sculpt our natural environment.

The first piece aligns floral shapes at the tips of steel stems. A magnetic field and an electric current send impulses causing the plants to oscillate, their back-and-forth swaying recalling waves of rushes in the wind. The second sculpture features a heap of steel filings changing in relief as it is stirred by an undulation like the lapping of waves on a riverbank. As the material falls and slides to create mounds, elevations and expanses, miniature landscapes form before the viewers’ eyes.

Together, the pieces pay tribute to the fragile beauty of nature and our environment, recalling the constant, transformative agitation acting upon them.